Code de suivi Google

17/02/2018

Votation du 4 mars en Ville de Genève : votez 4 X OUI

Ne perdons pas de temps avec un vote obsolète et votons 4 X OUI au budget adopté par le Municipal. L’année 2017 est terminée et le budget de la Ville bouclé. Il n’y a aucun retour possible sur les comptes 2017. Durant l’année écoulée, Genève a donc bel et bien fonctionné avec le budget validé, en avril 2017, par la majorité du conseil municipal.

Or, contrairement aux prévisions apocalyptiques, projetées dans la brochure explicative officielle de la votation du 24 septembre 2017 (votation annulée par la Chambre constitutionnelle pour irrégularités graves visant à influencer la population), aucune prestation publique n’a été supprimée ou mise à mal.

Voter 4 X OUI, c’est défendre nos droits démocratiques et affirmer que personne, ni le maire ni les conseillers administratifs, ne peut tronquer un matériel dans le but d’induire la population en erreur. C’est rappeler que lorsqu’on confisque le débat d’idées, un vote est irrévocablement terni, car les contre-vérités véhiculées peuvent insidieusement restées fixées dans les esprits.

Voter 4 X OUI, c’est reconnaître qu’une politique ne se mesure pas à l’aune des dépenses. Poursuivre cette augmentation exponentielle des budgets, année après année, est irresponsable. En 15 ans, le budget de la Ville a augmenté de 22%, passant de 978 millions à 1 milliard 194 millions, sans que cette augmentation des coûts ne suive la courbe d’accroissement de la population ni n’améliore notre qualité de vie. Ce sont les mauvaises gestions (perte de 1,4 million au 12 rue des Alpes), les dépenses onéreuses et frais superflus (plaquettes luxueuses dans chaque département pour exhiber leurs bilans dithyrambiques) qui ont provoqué de telles hausses. Une réduction de 1 million dans les dépenses générales représente une baisse minime de 0,5%, totalement indolore sur les prestations publiques, comme l’a montré l’exercice 2017 de même qu’une économie de 300'000 francs dans les achats de fournitures, marchandises et l’entretien de matériel par des tiers dans le département de la culture et du sport.

Voter 4 X OUI, c’est refuser les contre-vérités. La diminution de 340'000 francs pour la solidarité internationale ne doit pas être considérée comme une suppression de subventions, mais comme un transfert, puisque cette somme a été donnée à la Croix-Rouge genevoise pour financer son programme d’aide au retour des migrants.

Voter 4 X OUI, c’est exiger une rigueur budgétaire ! La ligne « allocation scolaire » a été artificiellement gonflée et ne correspond pas à la somme dépensée. C’est pourquoi le Municipal a réduit cette ligne de 150'000 francs pour l’ajuster aux comptes.

Voter 4 X OUI, c’est épargner des coupes sur le budget 2018 ! Assurément, si les référendums sont acceptés par la population genevoise, le conseil administratif se trouvera dans une posture délicate ! Il sera contraint, par la loi, de rééquilibrer son projet de budget 2018 (établi sur les comptes de 2017 !) et de procéder à des coupes à hauteur de 2,5 millions.

Michèle Roullet - Candidate au Grand Conseil

 

 

 

 

Lire la suite

16:59 Publié dans Actualités, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |