Code de suivi Google

30/01/2015

La Gauche Bisounours existe, je l’ai même rencontrée !

Pour Sylvain Thévoz, l’appellation “Gauche Bisounours est un terme employé par « la droite rigide », qui n’est qu’une calomnie et un leurre, car « cette pseudo gauche bisounours n’existe pas » !


Pire, cette expression révélerait une forme d’agressivité et de machisme d’une droite qui n’est qu’une « entreprise de vente idéologique d'un modèle sociétal clos sur lui-même et auto promotionnel… hantée par son impuissance à contrôler le réel, impuissante devant ses propres fragilités ».

Raymond Aron nous rappelle que l’idéologie, c’est la pensée de mon adversaire ! Taxer les positions de l’autre bord politique d’idéologiques est donc de bonne guerre !

Mais, ce qui est lassant avec Monsieur Thévoz, c’est son ton condescendant, sûr de détenir la vérité, rien que la vérité !

Pour lui, la gauche est un « modèle de sensibilité » qui « agrandit les espaces » pour laisser surgir la parole et la réflexion ! Cette vision apologétique, est-elle un pur délire ou relève-t-elle d’un grave problème ophtalmologique ? Changez de lunettes Monsieur Thévoz !

Car, cette incapacité de percevoir le monde avec ses paradoxes, contradictions, complexités, rivalités et duretés rend captif de l’univers des Bisounours.

A partir d’un certain âge, filtrer le monde en deux pôles : les méchants et les gentils, en se plaçant inexorablement dans le bon camp (fusse pour se protéger !) est un gâchis d’intelligence ou un trouble de la personnalité.

En effet, si la pensée dichotomique est nécessaire chez les petits (d’où la fonction heuristique des contes de fée), elle n’est qu’une étape dans la structuration intellectuelle et affective de l’enfant. Car, pour avoir envie d’apprendre et d’expérimenter, l’enfant, dans sa toute grande dépendance, a besoin de croire à un monde avec des repères suffisamment stables et prévisibles. C’est pourquoi les duveteux Bisounours, toujours gentils, et qui répandent amour et bienveillance, donnent aux bambins sécurité, réconfort et facilitent l’endormissement.

Toutefois, au-delà d’une certaine limite (d’âge), l’univers des Bisounours est toxique. Il nous enferme dans un sommeil dogmatique !

Or, la perception sociétale de Sylvain Thévoz pêche par son idéalisme exacerbé. Pour ce conseiller municipal socialiste, le monde pourrait être un paradis sans les managers qui exploitent ; les policiers qui répriment ; les blancs qui dominent ; la droite qui méprise ; l’avocat qui ne songe qu’aux profits ; les Suisses qui seraient racistes et les nationalistes des traîtres ; quant aux banquiers, n’en parlons pas !

Ce justicier, qui plaide pour le “vivre ensemble” et pour un monde plus juste, n’est pas à une contradiction près !

Systématiquement, il défend le délinquant (qui n’est qu’une victime ou un incompris), les sans-papiers (au nom des “droits humains”) ; les islamistes (par esprit d’ouverture et “anti-catho”) ; les Roms qui sont une chance pour Genève en l’ouvrant sur la diversité culturelle (sic !)…

L’empathie de Sylvain Thévoz l’aveugle. Ainsi, les lois ne seraient pas édictées par une autorité que toute personne doit suivre, mais une manière d’opprimer les faibles. Par exemple, la loi, interdisant la mendicité à Genève, serait appliquée pour humilier les Roms !

Ne dites pas à ce socialiste que certains Roms sévissent en bande pour contrôler l’espace public, chasser les musiciens des rues ou encore écarter des abris d’urgence les autres cabossés de la vie. Il vous taxerait de “raciste” ou “xénophobe” !

A cet égard, les généralisations qui stigmatisent un groupe (par l’idéalisation ou le déni) sont toujours dangereuses et occultent toute réflexion sur les responsabilités multiples.

Sylvain Thévoz peut-il comprendre que ses discours dithyrambiques, dans le plus pur style Bisounours, ont un effet boomerang moins joyeux et souriant ?

images.jpeg

 

21:59 Publié dans Actualités, communication et langage, politique | Lien permanent | Commentaires (30) | |  Facebook | | |

Commentaires

Michèle Roullet votre article est excellent et flirt agréablement sur les rails du réalisme celui qui fait si peur à la gauche bisounounours
Tous sans doute adeptes de l'émission ,Bonne nuit les petits et qui vont sans doute se coucher quand d'autres vont turbiner

Écrit par : lovsmeralda | 31/01/2015

La gauche, c'est une main devant et une main derrière !

Écrit par : Corto | 31/01/2015

La question est la suivante, est-ce que hitler aurait remporté les élections sans la mention "sozialist" ?

Uniquement avec la mention "nazionalist" il n'avait aucune chance !!!

Donc le socialisme est simplement et historiquement un parti fasciste, c'est pas plus compliqué et je ne parle même pas des goulags soviétiques !

Sachez le !!

Écrit par : Corto | 31/01/2015

Mitterrand et son ami bousquet !!

bousquet, celui qui organisa avec himmler les déportations de juifs dans les camps de la mort !

bousquet, jamais jugé et invité régulièrement par mitterrand, y compris lorsque l'ambassadeur d'Israël était présent lors de cérémonies officielles !

Écrit par : Corto | 31/01/2015

Au fait, vous voulez une liste de banquiers socialistes et hébergeant les milliers de milliards des paradis socialistes ?

Écrit par : Corto | 31/01/2015

Comble du mauvais goût, Podemos en Espagne dénonce ceux qui ont ouvert des comptes en Suisse et sont alliés avec Syriza dont le ministre de l0économie n'est autre que Yanis Varoufakis !

C'est parti, bientôt la seule alternative à cette marée "rose" sera de voter pour une autre marée : la marée brune !

Ou alors, une alliance entre brun et rose, comme avec le "natzionalimus-sozialismus" !

Écrit par : Corto | 31/01/2015

V. arrive en France, ça y est l'inter-européenne de la corruption s'installe ouvertement !

Comment les socialistes français et pas que eux, pourraient désavouer les nombreux cadavres planqués dans les armoires des "secrets d'états" ?

200 milliards rien qu'en Grèce, tous les grecs vous le dirons, mais comme tout est pipé et surtout les médias, rien ne transpirera !

Il semblerait que seule Merkel soit prête à affronter la tempête, qui va craquer ??

Écrit par : Corto | 01/02/2015

Je parlais de "nazionalisme-sozialisme", eh ben c'est fait : le ministre grec de la défense provient de l'extrême droite grecque !!

De plus ouvertement antisémite, il accuse les juifs de Grèce "de ne pas payer leurs impôts" !!!

Un comble lorsque l'on sait que tous les socialistes grecs sont tous milliardaires depuis l'entrée de la Grèce dans l'UE !!!

Écrit par : Corto | 01/02/2015

Quand à Monsieur Thévoz, dans ses propagandes de gauche qui déclarait avoir longé la prison israélienne de Rammalah et qu'il confondait Ramallah (visible au loin, mais du mauvais coté de la route) et Ramleh, une ville israélienne !

Imbécile !!

Écrit par : Corto | 01/02/2015

Allez Corto,

Depuis l'entrée de la Grèce dans l'UE, tous les socialistes grecs ne sont pas milliardaires ! Peut-être beaucoup…

Écrit par : Michèle Roullet | 01/02/2015

Ecoutez Michèel, on voit que vous ne fréquentez pas les hôtels 5 étoiles de Genève et que vous n'avez pas vu les hordes de socialistes grecs venir faire leurs tours des banques du canton en gracieuse compagnie de leurs homologues genevois !!

Écrit par : Corto | 01/02/2015

C'est vrai, Corto, je ne fréquente pas les 5 étoiles de Genève!

Écrit par : Michèle Roullet | 01/02/2015

"Michêel" [...] Corto fleuri se goure de site.
Gaffe le taré Corto vire rapido sur la vie privée . HL vient de s'y frotter avant de devoir nettoyer.

Écrit par : briand | 01/02/2015

Y'en a qui confondent vie privée et vie publique !

Écrit par : Corto | 01/02/2015

Madame Roullet, votre note est excellente et dis bien ce qu'elle veut dire.
Il est regrettable qu'elle ait été intoxiquée par Corto le dingue qui l'a étouffée par ses commentaires inutiles.

Écrit par : Ralf LATINA | 02/02/2015

Merci M. Latina pour votre commentaire,

Pour Corto, je ne le qualifierais pas de dingue. Il semble plutôt un caractère exubérant et excessif, toutefois ses informations sont assez fondées…

Écrit par : Michèle Roullet | 02/02/2015

Les informations de Corto sont-elles toujours fondées?

Non, Madame ce nonobstant Corto est "dingue" en ce sens de ... et malgré toutes les horreurs qu'il peut à tort colporter en aucun cas fondées notamment concernant ... Corto est tellement "lui-même" que l'on voudrait bien savoir comment il est : son visage?

Certains pourraient faire un procès à Corto mais... le trouvent incroyable: "dingue"!

Écrit par : Lamberto | 02/02/2015

Corto c'est du grand n'importe quoi. On appelle ça un troll.

Traiter tous les socialistes grecs de "milliardaires". Si au moins il avait dit millionnaires...ce qui serait déjà imbécile, soit dit en passant.

Écrit par : On s'en fout | 02/02/2015

Hé bien, je pense que Monsieur Latina est dans le vrai. Et encore je le trouve mesuré dans ses propos. Donc pour les informations c'est raté et autant consulter un marabout Madame Roullet, mais j'imagine que vous allez nous dire qu'un marabout est aussi quelqu'un digne de confiance, hein?

Écrit par : Daniel | 02/02/2015

@ Daniel

Digne de confiance… je ne pense pas qu’avec son ton excessif, Corto puisse être tout à fait crédible. Toutefois certains de ses propos montrent qu’il suit les affaires du monde…
Je n’ai donc aucune raison de le censurer, même si je coupe certains extraits qui franchissent la limite de bienséance !

Écrit par : Michèle Roullet | 02/02/2015

D'un coté la gauche bisounours et la droite bobo qui s'accroche à ses privilèges!

Comme je l'ai souligné, le socialisme ne représente en aucun cas ce que les démocratie européenne nous ont montré ni celle exercé par le monde. Voilà plus d'un siècle que les personnes qui ont décidé de fondé des partis "dit socialiste" sont arrivés à un cuisant échec. Pire encore la montée du nazisme et du communisme avait été prévu bien avant.

La conclusion de nos jours est singlante. Un immobilisme qui conduit, comme je l'avais dit, à la faillite des partis classique et malheureusement un retour aux extrêmes. Ce qui se passe est de la TOTALE RESPONSABILITE des courants politiques existants. Il est donc inutile de se jeter la pierre entre droite et gauche puisque ceux sont eux même qui nous ont mené vers cette situation. Il est quand même regrettable de voir tous les députés (gauche comme droite) demander une augmentation des jetons de présences de 25% en 2013 ou encore le PLR et le PDC qui veut conserver le 14eme salaire des haut cadres fonctionnaires!

On se croirait en 1789 ou la noblesse voulait conserver ses privilèges ! Y a pas dire la politique n'est pas le monde des bisournours (encore que ce dessin animé soit de ma génération) mais celui des bisounours, des popples, des petits poney, des schtroumpfs et des télétubbies (vu comme certain nous parle).

Écrit par : plumenoire | 02/02/2015

@ Plumenoire,

Je respecte votre opinion. Toutefois, mettre la gauche et la droite dans le même sac, c’est faire des amalgames qui ne permettent plus de penser l’avenir ! Cette indistinction des valeurs (où tout est de l’ordre du Même !) n’est-elle pas la plus grave menace pour nos démocraties ?

Écrit par : Michèle Roullet | 02/02/2015

@ Corto,

J’ai bien reçu votre dernier message longuement développé sur la Grèce où l’extrême gauche s’est alliée avec l’extrême droite. C’est vrai !
Votre conclusion sur « les résultats de 2 ans de socialisme (en France) qui font pencher la balance dans les urnes du FN ! » est pertinente!

Écrit par : Michèle Roullet | 02/02/2015

@ Michèle Roullet :

"Cette indistinction des valeurs (où tout est de l’ordre du Même !) n’est-elle pas la plus grave menace pour nos démocraties ?"

Eh ben c'est bien dans ce sens que s'articule toute la problématique actuelle et c'est de ça que je ne cesse de jacasser dans l'étable !

Écrit par : Corto | 02/02/2015

Alors là, Corto, nous placer dans une étable, vous êtes vache !

Écrit par : Michèle Roullet | 02/02/2015

Bonjour à nouveau.

Il sera nécessaire de validez mon commentaire pour que je puisse vous répondre étant donné que je ne peux le lire intégralement. L'amalgamme peut etre fait dès lors qu'il y a volonté de conserver ses privilèges. Quant aux partis socialistes cela fait plus d'un siècle que son échec a été prévu au même titre que les autres partis traditionnels. Ce qui est malheureusment le cas aujourd'hui.

Écrit par : plumenoire | 02/02/2015

Bonjour Plumenoire,

Que voulez-vous dire par « valider votre commentaire », je l’ai mis en ligne dans son intégralité ?

Écrit par : Michèle Roullet | 02/02/2015

"Toutefois, mettre la gauche et la droite dans le même sac, c’est faire des amalgames qui ne permettent plus de penser l’avenir ! Cette indistinction des valeurs (où tout est de l’ordre du Même !) n’est-elle pas la plus grave menace pour nos démocraties ?"

La menace ne survient pas par l'amalgamme que j'en fais mais des décisions prises par les partis politique. Je m'explique. Lorsque le socialisme découle de l'anarcho-syndicalisme et de la modernisation des usines (l'ère industrielle) et la volonté des grands patrons (surtout en angleterre) d'enlever la gestion des des biens et des services par les corporations de metiers. La tension est montée très haute et a cette époque une horde de penseur socialiste anarchiste ont fait leur nid. Cependant la scission eu lieu dès que les premiers partis politiques socialiste ont été constitué. De Proudhon à Rudolf Rocker on a qualifié de pire idée possible et les dissidents ont prédit un avenir noir et même macabre pour ceux qui se dirigerait vers le communisme. Les socialistes, je parle du parti, ce qui est FONDAMENTALEMENT différent, sont les premiers responsables de la montée du nazimse en allemagne. Les anarchistes ont été les premiers à le dire. Ces derniers déclarèrent que la fondation d'un parti les rendrait aussi inutile et non créatif que le sont les autres partis existant.

Aujourd'hui le parti socialiste a encore moins de rapport avec l'idéologie même. Il est plutot libéral. La politique d'Holland est un approche plutot libéral que socialiste...ou alors il faudra me dire en quoi il est socialiste (à part son autocollant) Les derniers résultats en Grèce et ce possible coup d'etat en Suede laisse justement songeur sur l'avenir. L'avenir comme vous le dite est déjà là, les partis classiques ont échoué pour faire la place aux extrêmes. Dès lors, dans l'échec l'amalgamme peut etre fait car l'avenir lui est déjà en marche. En gros il est trop tard pour l'avenir dont vous parlez.

Écrit par : plumenoire | 03/02/2015

@ Corto,

Vous avez raison, mais pourquoi vouloir dire la vérité à des menteurs?

Tout ce que vous aurez en retours seront des insultes ignominieuses.

Bien é vous

Écrit par : E. Rembault | 04/02/2015

Interrogé par le journaliste Patrice Zehr, Zemmour l’a, d’entrée, confirmé : s’il avait écrit son livre après les attentats de janvier, il n’en aurait pas changé un mot. «La messe était dite depuis longtemps. Nous avons assisté à l’émergence d’un peuple dans le peuple, avec son dieu, sa culture, l’halalisation des quartiers…»

Des mots factices

«Nous avons poussé l’adoration de l’autre jusqu’à la détestation de nous-mêmes», a-t-il admonesté, mettant l’accent sur des mots en trompe-l’œil : «L’effet Charlie a été une formidable opération de communication du pouvoir en place et c’est au fond assez logique. Quand le peuple a peur, il se réfugie auprès du monarque républicain. Quant au vivre ensemble, on invente des mots quand la réalité n’existe plus. Nous n’avons plus de culture commune, les mots ne sont plus que des attrape-couillons. Ils servent au contraire à effacer la réalité. Nous sommes dans une guerre idéologique.»

Écrit par : Corto | 04/02/2015

Les commentaires sont fermés.