Code de suivi Google

09/12/2014

Quel jeu joue Antonio Hodgers ?

A la lecture de la Tribune de Genève du vendredi 5 décembre 2014, quelle ne fut pas ma surprise de voir, en page 3, le Conseiller d’État Antonio Hodgers au milieu des manifestants du Cartel intersyndical, lesquels manifestaient précisément contre le Conseil d’État auquel M. Hodgers appartient. 

N'y aurait-il pas une légère contradiction entre l'attitude publique et la fonction occupée par ce magistrat ?


Je pose donc la question : que fait encore M. Antonio Hodgers au Conseil d’État s'il ne s'y sent pas à sa place ?

Pourquoi reste-t-il au sein d'un Collège gouvernemental dont il ne semble pas partager la politique ?

Est-il plus proche des mouvements contestataires qui s'opposent au gouvernement comme pourrait le suggérer la photographie ci-dessous:

     

2116682_pic_970x641.jpg

 

J'avais déjà été étonnée de voir M. Hodgers manifester contre la construction de la nouvelle prison, fin août 2014. Cette récidive m’amène ainsi à constater que la collégialité et le respect des institutions ne font manifestement pas partie de la politique de M. Hodgers.

A l'heure où Genève souffre d’une crise du logement, crise qui ne va pas se résoudre avec la récente décision du Tribunal Fédéral sur les taux de rendement des logements sociaux, M. Antonio Hodgers ne ferait-il pas mieux de s'occuper de son département au lieu de jouer un double jeu ?

 

12:09 Publié dans Actualités, Genève, politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Hodgers, Pagani, même combat.
Genève n'a décidément pas son pareil pour faire élire ces petits agitateurs et leur offrir des postes pour lesquels ils n'ont ni les compétences ni le format.
Mais bien entendu il ne faut pas leur en vouloir, où dans le privé pourraient-ils obtenir un tel salaire et de tels avantages sociaux ?

Écrit par : A. Piller | 09/12/2014

Pas de conclusions hâtives. M. Antonio Hodgers a été interpellé par les manifestants à son arrivée au Grand Conseil, et, en homme courtois qu'il est, a échangé quelques propos. Sans doute que la Tribune aurait été bien inspirée de choisir une autre photographie pour illustrer la manifestation, ou à tout le moins d'y ajouter une légende destinée à éviter les méprises qui sont à l'origine de votre blog. Cordialement.

Écrit par : Mauro Poggia | 09/12/2014

@ Mauro Poggia,

Bravo pour votre sens de la collégialité !

Écrit par : Michèle Roullet | 10/12/2014

Les commentaires sont fermés.