Code de suivi Google

28/09/2013

Candidate voilée au Grand Conseil !

La France avait sa candidate voilée à la présidence. Et, pas n’importe quel voile, puisqu’il s’agissait du niqab qui couvre entièrement la femme d’un gros drap noir, lui laissant à peine une fente pour les yeux.

image008.gif

Genève a, elle aussi, sa candidate voilée au Grand Conseil !


Cette femme (dont je tairai le nom), institutrice, convertie à l’Islam en 1991, est une militante active du foulard islamique.

C’est en effet cette Suissesse qui a défrayé les gazettes en déposant une requête contre la Suisse, en 1998, à la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.

Rappelons les faits ! En 1991, cette jeune institutrice, qui venait d’être titularisée, s’est convertie à l’islam. Au nom de la liberté religieuse et d’une prétendue prescription coranique, elle s’est alors présentée en classe avec un foulard islamique.  

Toutes les tentatives pour la raisonner échouant, la direction générale de l’enseignement primaire l’invita plus fermement à « renoncer à porter le foulard islamique dans ses activités et responsabilités professionnelles, son port étant incompatible avec le respect de l’article 6 de la loi sur l’instruction publique ». 

Mais, cette convertie islamique n’abandonna pas son combat et forma un recours auprès du Conseil d’Etat. Le perdant, elle déposa un second recours au Tribunal fédéral qui confirma le jugement du Conseil d’Etat. Sans se laisser démonter, cette militante islamique déposa alors une plainte contre la Suisse auprès du Tribunal des droits de l’homme à Strasbourg pour discrimination religieuse. Ce tribunal donna également tort à la requérante.

Et, c’est cette même fonctionnaire de l’Etat de Genève, qui refusa donc de respecter les principes de neutralité confessionnelle de l’école publique, qui brigue aujourd’hui un siège au parlement genevois !!!

Après tout le désir du pouvoir et l’envie de rédiger des lois peuvent se loger dans n’importe quelle tête et peut-être plus encore dans une tête voilée, qui porte son foulard comme un étendard pour défier l’Occident et ses valeurs humanistes.

La démarche de cette militante est donc cohérente !

Par contre, celle des Verts l’est beaucoup moins !

Comment cette famille politique peut-elle accepter sur sa liste électorale la candidature d’une femme qui aspire à fouler les travées de la salle du Grand Conseil en arborant un foulard islamique ?

Que les Verts veuillent, par calcul électoral, utiliser cette candidate atypique pour attirer l’électorat musulman, c’est possible. Mais, les musulmans de Genève et plus encore les musulmanes de Genève ne lui feront pas nécessairement bon accueil.

Que les Verts veuillent, par une forme insidieuse d’autocensure, interdire d’interdire pour se croire tolérants, ouverts et respectueux envers les autres religions, c’est encore possible. C’est le piège du “moralement correct” !

Néanmoins, cette candidate ne jette-t-elle pas l’opprobre sur tous les Verts ?

Certes, bien des Verts prétendent que cette candidate n’a aucune chance d’être élue, car sa candidature suscite la controverse au sein même du parti, et que beaucoup feront un usage abondant du crayon pour tracer son nom.

Néanmoins, en politique, il faut être prudent et ne pas accorder de place - même un strapontin - aux extrémistes de tout poil.

A cet égard, les convertis sont souvent les plus opiniâtres.

Celui de Bienne, par exemple, “bon” petit Bernois, déguisé en Taliban, qui refuse aujourd’hui de serrer la main d’une femme, vante la charia, et qui est « décrit par la Weltwoche comme “l’islamiste le plus dangereux du pays”, le “Ben Laden” de Bienne » (in Le Temps + TSR) est symptomatique.

Assurément, cette convertie de Genève est aussi, à sa manière, une passionaria ! Ne se précipite-t-elle pas, dès la sortie de l’école, pour enfiler une sorte de sac qui cache son anatomie, et pour se draper du foulard islamique ? 

Ces militants extrémistes font beaucoup de tort à leur pays et à la grande majorité des musulmans qui ne se reconnaissent pas en eux, surtout les musulmanes dont beaucoup se battent aujourd’hui (en Tunisie, Turquie, Egypte, Syrie, Iran…), au risque de leur vie, pour défendre les droits de la femme, et qui rêvent que chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes… puissent prier ensemble pour la paix dans le monde !

 

 

 

 

 

 

12:51 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |

Commentaires

Votre lucidité nous réchauffe le coeur en ces temps de 'politiquement correct', assassin de toute pensée critique.

Écrit par : Ronald ZACHARIAS | 28/09/2013

Bravo Michèle ! Tu dis le vrai et le juste !

Écrit par : Pierre Weiss | 28/09/2013

Tes arguments devraient convaincre toute femme, selon la mienne et moi aussi, du danger des intégrismes et du dogmatisme. Je rédige une note sur les verts dont le titre est "les Verts voilent un voile vert". Je te souhaite dans quelques minutes autant de plaisir à sa lecture que j'en ai eu à celle de ta note.

Écrit par : Pierre Weiss | 28/09/2013

A voile , voile et demi

Ronald zacarias n'a aucune raison d'ouvrir les commentaires de ses posts. Il ne dit pas grand chose, ne propose rien, et appartient à un parti qui propose aux votes monsieur Didier Mayor, ancien douanier de son état et dont j'ai du mal à évaluer l'expertise pour contribuer au développement législatif de Genève.
Cet avocat n'est même pas foutu de parler du scandale des loyers qui ne baisse pas avec les taux hypothécaires. Il doit avoir un voile étanche au cerveau. Et il prétend défendre les genevois. J'attends avec impatience la journée du patrimoine pour visiter sa modeste demeure à Vandoeuvre. Il ne doit pas dormir tranquille avec tous ces cambrioleurs.....

Écrit par : Bernard Demierre | 28/09/2013

Merci chère Madame,
Vous réchauffez mon coeur de musulman qui en a marre de voir ces extrémistes de toutes les religiions!

Écrit par : Le Dilomate | 28/09/2013

@ le diplomate

Si vous saviez comme votre commentaire me/nous réjouit ! On a parfois l'impression qu'une chape de plomb, celle du communautarisme, empêche les musulmans de s'exprimer. On ne peut que se réjouir si se multiplient les exceptions. Car on peut attendre longtemps pour lire des dénonciations des crimes commis au nom de l'islam de la part des responsables du Centre islamique et de ses proches !

Écrit par : Pierre Weiss | 28/09/2013

Merci michèle d'avoir rejoint notre disputatio !

Écrit par : Pierre Weiss | 28/09/2013

Michèle Roullet est comme le bon vin, elle se bonifie en vieillissant.

Écrit par : Pierre NOËL | 28/09/2013

Je suis dégoûté par la naïveté pour ne pas dire l'angélisme de certaines personnes. Voici le commentaire que je poste en même temps sur le blog d'un vert qui devrait rougir de sa méconnaissance de l'islam:

http://jmbugnion.blog.tdg.ch/archive/2013/09/28/a-qui-profite-le-voile-247745.html

"Écœurante parce qu’il prend en otages des jeunes filles dans un âge où tout adolescent doit construire son identité et les place dans un conflit de loyauté inadmissible : ou bien elles se conforment à leur famille"

M. Bugnion, savez-vous ce qu'est un otage? L'utiliser ici est effectivement écoeurant. Surtout vous nous dites que ces jeunes filles sont contraintes par leurs familles de porter le foulard. Et vous acceptez ce fait. C'est écoeurant. Il n'y a pas de conflit de "loyauté". Il y a la Constitution de la République est Canton de Genève à laquelle tout citoyen et tout résidant de ce canton doit se soumettre. Parents et enfants. Une Constitution contradictoire certes, mais qui affirme la laïcité. Si maintenant une loi est votée par le peuple sur cette question du foulard à l'école, tout un chacun devra l'accepter et personnes ne pourra s'en dispenser et refuser de l'appliquer. L'assimilation est à ce prix.

M. Bugnion, vous êtes directeur d'école. Acceptez-vous dans votre établissement que les élèves gardent leur casquette ou leur bonnet durant les cours? Si oui, ils seront heureux de l'apprendre. Si non, pourquoi cette discrimination?

Si demain une religion exige de venir en classe en slip ou simplement torse nu, faudrait-il l'accepter?


"Le rejet patent de l’Islam en tant que religion "

Ce que vous n'avez pas compris (ou que vous refusez de comprendre), c'est que l'islam est une idéologie POLITIQUE totalitaire. Et je ne comprends toujours pas que le combat contre cette idéologie mortifère dont le texte fondateur est une insulte permanente à la raison et aux Lumières soit laissé à la droite et à l'extrême droite alors que les valeurs d'égalité et de laïcité sont des valeurs fondamentales de la gauche, comme le rappelle si bien Yves Scheller, homme de gauche, lui. Au moins un. Pour les soumis nous sommes des mécréants, des êtres inférieurs. Les chrétiens et les juifs sont des menteurs - c'est dans le coran. Voltaire avait compris qui qualifiait l'islam de peste et Mahomet de Tartufe les armes à la main. Oui, c'est écoeurant que vous deviez accepter dans une école de la république des enfants soumis aux soi-disant ordres d'un imposteur qui pilla, assassina, viola, eut à 54 ans des relation sexuelles avec une enfant de 9 ans, massacra des Juifs, déjà... Voilà des faits politiques sous couvert de la religion. Ingénieux alibi pour croyants naïfs au-delà de toute intelligence.

Et je me doute que nul enseignant dans votre école n'ose évoquer les crimes de cet imposteur.


"et elles trahissent leurs parents."

Comment peut-on écrire un telle chose quand on est directeur d'une école? Vous savez très bien que ce sont les jeunes filles musulmanes qui sont exclues par leurs parents des classes vertes ou des voyages d'études ou de toute sortie qui dure plus d'un jour. Alors que ces activités sont censées être obligatoires. Qui trahit qui? Avez-vous oublié l'article 4 de la LIP : "d) de préparer chacun à participer à la vie sociale, culturelle, civique, politique et économique du pays, en affermissant le sens des responsabilités, la faculté de discernement et l’indépendance de jugement". Où sont "la faculté de discernement" et "l'indépendance de jugement" sous le voile imposé par les parents? Qui trahit qui en fin de compte?

Écrit par : Johann | 29/09/2013

A mes lecteurs, je souhaite leur donner un lien qui a quelques résonances avec ce billet:

http://albankouango.blog.tdg.ch/archive/2013/09/28/un-humaniste-plr-d-origine-africaine-repond-au-conseiller-na.html

Écrit par : Michèle Roullet | 29/09/2013

Les commentaires sont fermés.