Code de suivi Google

03/04/2013

Journaliste grossier

La lecture de l’hebdomadaire helvétique « L’Hebdo » réserve rarement des surprises. Mais, le dernier numéro (N°13 de la Semaine du 28 mars), lorsque je suis arrivée en page 26, avec un papier prétendument consacré à la « Musique »,  m’est presque tombé des mains.

En effet, le journaliste, Christophe Passer, descend en flèche Carla Bruni avec un ton si injurieux, que j’en ai été outrée.


Ecrire, en effet, en lettres majuscules, grasses et en gros titre : « CARLA BRUNI, LA ZIZIQUE DE LA VIEILLE DAME », puis en sous-titre, toujours avec des lettres majuscules, grasses : « ON DIRAIT UNE MÉMÈRE DU XVIe QUI RENTRE CHEZ ELLE FAIRE SON RISOTTO AUX TRUFFES EN PORTANT UN T-SHIRT DES CLASH », en appuyant le mot “MÉMÈRE”, écrit en rouge vif avec, au-dessous, une publicité du plus mauvais goût (et certainement placée intentionnellement à cet endroit là !) est d’une misère journalistique impardonnable.

Musique.png                         Musique II.pngSoyons clair ! Tout journaliste peut user librement de sa plume pour critiquer un artiste, une œuvre, un événement, des politiciens, et s’épancher dans des jugements virulents et sans pitié.

C’est le jeu ! On attend bien cela de la Presse ! Si elle est de qualité, elle doit jouer le rôle d’un contre-pouvoir, donner accès à de l’information et, plus encore, si la plume est habile et érudite, provoquer la pensée.

Mais, si l’on aspire à être critique, par exemple dans le domaine musical, comme semble se poser M. Christophe Passer, cela implique, pour le journaliste (sauf à proposer des métaphores éclairantes…) de rester dans le registre de la musique.

Se laisser aller gratuitement à des attaques dénigrantes et grossières, grosses de lieux communs les plus éculés, ne nous apprend rien sur l’œuvre en question, mais nous dit, par contre, beaucoup sur le journaliste qui remplace l’absence de talent par l’injure.

Peut-on qualifier l’attitude du journaliste de “machiste”? Je ne sais pas, mais de stupide certainement!

En tout cas, j’attends autre chose de la Presse !

Et, je me demande comment de telles imbécillités peuvent être imprimées ? Car, ici, il ne s’agit pas d’une petite bourde, mais d’une orientation toute contenue dans les titres et sous-titres.

Or, pour rappel, l’édition d’un journal dépend du choix de l’équipe rédactionnelle, dirigée par un rédacteur en chef. Mais, plus encore, pour être transmis à l’imprimerie, un article est toujours relu par un secrétaire de rédaction.

La volonté de nuire, de blesser gratuitement une personne est donc ici patente. Et, je me demande si de telles insultes ne mériteraient pas une plainte pénale.

Enfin, là, je prie mes lecteurs d’excuser mon emportement, mais, j’ai bien envie de me défouler et de rendre la pareille à ce journaliste et de lui dire :

« Vous êtes un pauv’ journaliste Monsieur » !

 

 

17:46 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bof.. Madame, vous vous emportez pour des futilités vous. Gardez votre indignation pour des choses graves qui se passent dans ce bas monde. Hein?

Écrit par : Bof | 03/04/2013

@ Bof,

Peut-être avez-vous raison « qui s’affecte d’une insulte, s’infecte » (comme disait Cocteau). Mais je n’aime pas lorsqu’un journaliste (et qui que ce soit !) se prend pour un démiurge. Et, tout est dans le détail…

Écrit par : Michèle Roullet | 03/04/2013

Madame

Voici donc une "Chevalière** de l'Ordre des Palmes académiques" (2005 / dernier Ordre impérial encore en vigueur) est également grossière, en plus corsé que le journaliste qu'elle fustige!
De "mémère" à "con" le crescendo est con...sidérable!
Et le fait de demander à ce que les lecteurs excusent son comportement n'y changera rien.

** Le "Chevalière" est ici en lieu et place de "Chevalier" afin de ne pas être taxé de machiste.

Baptiste Kapp alias Père Siffleur

Écrit par : Baptiste Kapp | 03/04/2013

@ Baptiste Kapp,

J’ai effectivement hésité sur l’emploi de cette chute. Mais, elle est à prendre comme un clin d’œil d’une expression qui a fait tant couler beaucoup d’encre…
Merci Père Siffleur de votre remarque !

Écrit par : Michèle Roullet | 03/04/2013

@ Baptiste Kapp,

Votre commentaire a eu un effet positif… et m’a amené à censurer la dernière phrase de ce billet. Il n’est pas nécessaire de faire une surenchère dans le registre de la grossièreté.
Vous avez raison et merci encore.

Écrit par : Michèle Roullet | 03/04/2013

si M. Passer était journaliste, cela se saurait, non ? plumitif laborieux, rarement pertinent et surtout totalement à côté de la plaque...
Merci pour votre coup de gueule, il n'y a pas de raison de laisser croire que de lire une telle attaque laisse indifférent.

Écrit par : uranus2011 | 04/04/2013

Ce qu'il y a aussi de consternant, c'est de constater à quel point les critiques sont devenus de simples perroquets des politiques. Il est de bon ton de taper sur Sarkozy, donc on enfonce Carla. Et on encense des Vanessa Paradis avec sa voix insupportable, tout autant que l'atroce Lou Doillon, qui est à la musique ce que la lasagne à la viande de cheval (quand on parle de Lou Doillon...) est à la gastronomie. Sûr que le Passer en dit du bien, de celles-là...

Écrit par : Géo | 04/04/2013

Oui, c'est pas très élégant. Le moins qu'on puisse dire.
Mais comme le peuple veut du sensationnel, il devient difficile de trouver un ton et un rythme captivant. Tout va plus vite. Les films sont construits aujourd'hui sur des séquences très courtes et nombreuses. Les classiques nous apparaissent si lents...
L'info journalistique se résume presque à des slogans. Il n'y a plus les moyens de faire de l'investigation et des articles de fond.
Alors certains essaient de susciter de l'émotion. L'indignation en est.

Écrit par : Pierre Jenni | 04/04/2013

Madame,

Un grand merci pour avoir indiqué que la phrase éliminée, remplacée par «Vous êtes un pauv’ journaliste Monsieur», était bien en place lorsque j'ai écrit mon commentaire.
Malheureusement, tous les blogueurs n'ont pas une attitude aussi... Chevaleresque.

Écrit par : Baptiste Kapp | 04/04/2013

Il m'aurait été plus acceptable que l'on parle d'un journaliste "acceptable", mais pas trop quant même !!

Néanmoins merci de votre note, si, par mégarde je devais m'adresser à quiconque en parlant de Bruni, j'utiliserai le terme "pépère" !!

Au fait, saviez-vous que ces gens sont payés, non pas pour nous informer, mais pour éviter de parler de ce qui dérange !

Écrit par : Corto | 07/04/2013

Par contre, rajouter d'autres obscénités comme le fait Baptiste Kapp, n'est pas très enchanteur !

Écrit par : Corto | 07/04/2013

@ Corto,

Si vous lisez attentivement les commentaires, M. Baptiste Kapp, il n’a pas ajouté d’obscénités. Il m’a plutôt mise en garde contre la tentation de jouer de surenchères dans le registre de l’injure. Je lui suis donc reconnaissante de son commentaire bienveillant et je l’ai même remercié.

Écrit par : Michèle Roullet | 07/04/2013

Michèle, je n'ai pas lu de surenchère de votre part, vous auriez pu prendre comme exemple des milliers d'autres articles, ce n'est pas ce qui manque, mais lorsque les mots grossiers jaillissent, plus rien ne les arrêtes !

Comme il le dit, rien se sert d'y rajouter !!

Écrit par : Corto | 07/04/2013

Ce qui me fâche le plus dans ce labyrinthe, c'est que d'un coté on chipote sur des termes comme "mémère" et que de l'autre, silence total sur plus de 200 viols commis sur des femmes rien qu'en France !

Et ce n'est que des viols rapportés aux autorités judiciaires, si l'on sait qu'une femme sur 4 dépose plainte, y a de quoi plus se mobiliser !

Écrit par : Corto | 07/04/2013

@ Corto,

Insultes et violence font partie du même registre...

Écrit par : Michèle Roullet | 07/04/2013

200 par jour !

Écrit par : Corto | 07/04/2013

"Et ce n'est que des viols rapportés aux autorités judiciaires, si l'on sait qu'une femme sur 4 dépose plainte".

Justement, comment savez-vous que c'est une sur quatre et pas une sur dix ?

Écrit par : Yves | 08/04/2013

Ce qui est tu n'est pas dit!
Extrapoler amène à des égarements... même à coup de statistiques!

Écrit par : Michèle Roullet | 08/04/2013

C'est qu'affirme l'auteur de "France mécanique" !!

Écrit par : Corto | 08/04/2013

Les commentaires sont fermés.