Code de suivi Google

01/08/2012

AVE MARIA !

"Sur nos monts quand le soleil..." se met à briller et qu'on s'y promène, que de belles découvertes !

Hier, pour moi, c'était la chapelle de "Notre-Dame-des-Neiges" à Ferret, en Valais, prise en photo pour vous.

 

 


IMG_6001.JPG

 

 

Vous me direz que cela fait un peu carte postale. C'est vrai ! Mais la Suisse ne regorge-t-elle pas de ces paysages à vous couper le souffle ? Et, pour le 1er août, jour de notre fête nationale, il n'est pas incongru de chanter nos paysages de Suisse.

Entourée de hauts sommets rocheux et de glaciers, la chapelle de Ferret m'a séduite, bien sûr, pour son environnement, mais pas seulement !

 

En effet, lorsqu'on s'approche de cette chapelle, on sent l'histoire (elle date de 1707 !), mais également une invite à vivre un moment de liberté, de tolérance et de recueillement.IMG_5997.JPG

Car au fronton de cette chapelle, sur un panneau est écrit : « Quiconque aime Marie ne lui refusera pas un "Ave Maria" en passant devant cette chapelle ».

A note époque où le fanatisme religieux ressurgit avec des notions archaïques de guerre sainte, ce message est porteur d'espoir. Car ici, pas de ton prescriptif, ni de menace !

Aucune obsession ni exclusion non plus !

La prière est à bien plaire en quelque sorte ou, plutôt, elle ne concerne que celui qui « aime Marie ». Aimer Marie est donc une hypothèse ou un acte de liberté, qui n'exclut pas ni ne condamne le non-croyant. D'ailleurs, la porte est ouverte à qui veut y entrer et, détail touchant, dans l'embrasure pend la corde de la cloche, à portée de main !

 

IMG_5998.JPG

Cette confiance n'est-elle pas un baume pour nos cœurs trop souvent meurtris par l'expansion de haines déclinées aujourd'hui à travers le monde au nom de Dieu ?

Donc, si vous passez par là, vous faites comme vous voulez !

Vous passez votre chemin, vous vous arrêtez, vous parlez, vous lisez, vous priez, vous chantez, vous prenez des photos...

Toutefois, il y a une chose que vous devez absolument faire ! C'est de vous rendre à l'alpage de la Léchère (à 15 minutes à pied de la chapelle) pour y manger ! Un régal, dans un cadre unique avec un accueil des plus chaleureux !

Et, bon 1er août à tous !

 

 

10:51 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Vous ne pouvez imaginer ce que cette chapelle représente pour moi, pour ma famille, côté maternel. Vous avez su en parler avec infiniment de justesse et de délicatesse. Merci.

Écrit par : Pascal Décaillet | 01/08/2012

Merci, chère collègue, pour cette carte postale qui fait écho à des souvenirs heureux de vacances estivales enfantines puis adolescentes… dans un chalet situé en face (enfin, presque) de cette chapelle. Merci aussi pour le partage de la signification que tu donnes à cette invite à la prière. Tu l’interprètes en effet dans un sens qui fait sourire un cœur protestant qui te salue chaleureusement.

Écrit par : Jean-Paul Guisan | 01/08/2012

@ Jean-Paul Guisan - Puisse votre "sourire" ne camoufler nul mépris, ou hauteur rationaliste, face à un culte marial auquel personne n'est contraint (comme le rappelle très justement l'invite de la chapelle), et surtout surgit du plus profond des cœurs.

Écrit par : Pascal Décaillet | 02/08/2012

Le sourire est parti du fond d’un cœur infiniment respectueux à l’égard de la vénération de Marie – quand ce mouvement vient du coeur, justement. Je me suis trouvé bien souvent ému devant une représentation de Marie tenant l’enfant à qui elle sourit. Comment ne pas voir que ce sourire transmet une bienveillance infinie envers les humains qui en ont tant besoin ? Un sourire qui suscite en mon coeur une adoration toute spontanée. Paradoxalement – et c’est un très beau mystère – la force, la puissance et l’autorité rayonnent du tout petit enfant qui ne parle pas encore et qui ne tient pas debout par lui-même. Voilà qui prime sur tout discours rationaliste. Malheureusement – ou heureusement – on en a aussi besoin, des rationalistes, pour autant qu’ils soient de bonne foi.

Écrit par : Jean-Paul Guisan | 02/08/2012

Les commentaires sont fermés.