Code de suivi Google

13/05/2012

La mère et le maréchal

Aujourd'hui, dimanche 13 mai, en Suisse, c'est la fête des mères. En France, elle aura lieu le dernier dimanche de mai.

Déjà dans l'antiquité, une journée était consacrée aux mères. Les Grecs, par exemple, organisaient une cérémonie en l'honneur de la déesse Rhéa. Le choix de cette déesse n'est pas fortuit.

 


Dans la mythologie grecque, Rhéa est non seulement la mère de tous les dieux, mais plus encore la sœur et femme du Dieu Kronos (Saturne dans la mythologie romaine ici peint par Goya). 326px-Francisco_de_Goya,_Saturno_devorando_a_su_hijo_(1819-1823).jpg

Le rôle de Rhéa : donner indéfiniment naissance à des enfants qui étaient aussitôt dévorés par leur père. Ayant été averti qu'un de ses enfants allait le détrôner, Kronos avait choisi une formule expéditive : les dévorer dès leur naissance. C'est par une ruse que Rhéa parviendra finalement à sauver l'un de ses enfants : Zeus.

Aujourd'hui, la Nation a chassé les dieux cannibales. Mais celle-ci se nourrit encore bien souvent de ses enfants et de leur sang.

En France le premier qui eut l'idée de célébrer les mamans, c'est Napoléon en 1806. Toutefois, c'est sous le régime de Vichy que la fête des mères est devenue, sous l'instigation du maréchal Pétain, une fête officielle.

A cette époque, il ne s'agissait toutefois pas d'honorer la "bonne" mère ou même la « mère suffisamment bonne » telle que définie par un certain pédiatre et psychiatre anglais, le Dr Winnicott, mais la mère prolifique, c'est-à-dire les meilleures pondeuses de la Nation.

Rappelons que le maréchal Pétain, qui ne rigolait pas avec la politique nataliste (l'avortement, considéré comme un crime contre l'Etat, était puni de peine de mort !), créa pour la fête des mères des distinctions honorifiques. Lors de cérémonies officielles, trois sortes de médailles étaient remises par les maires ou députés aux mères les plus méritantes :

  • une médaille d'or pour les mères ayant plus de 8 enfants
  • une médaille d'argent pour les mères de 6 ou 7 enfants
  • une médaille de bronze pour les mères de 5 enfants

Collier_de_nouilles_(brigeham34)_001.jpgMais toutes (ou presque) recevaient un collier de nouilles fabriqué par leur(s) enfant(s) en classe.

Il y a quelques années, au nom d'une certaine idée de parité, la France a institué également la journée des pères. Mais là, s'il s'agit de quantité, la nature est sans appel. Un Brésilien de 90 ans, qui n'a d'ailleurs peut-être pas atteint le record mondial, est père de 50 enfants (grand-père de centaines d'enfants). Son problème, c'est qu'il ne se souvient pas du nom de tous ses enfants !

Vraiment, quand les maréchaux, les empereurs, les rois et le petit peuple veulent célébrer les femmes, ne nous prennent-ils pas pour des nouilles ?

Mais, détournons cette fête de sa fonction première pour nous l'approprier et faire durant cette journée de belles agapes !

 

 

 

19:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

"Un Brésilien de 90 ans, qui n'a d'ailleurs peut-être pas atteint le record mondial, est père de 50 enfants"

Sont-ils tous de lui d'ailleurs ? Surveiller une épouse n'est déjà pas toujours facile ; comme il a bien dû lui falloir 5 ou 6 femmes pour ces 50 enfants, on imagine le problème...

Écrit par : Plouf | 13/05/2012

Les commentaires sont fermés.