Code de suivi Google

08/03/2011

Candidate au Conseil Municipal de la Ville de Genève avec les Libéraux-Radicaux (PLR - Liste n°4), un choix lucide !

Une fois n'est pas coutume, mais dans ce papier, je vais parler de mon engagement politique.

Le choix d'un Parti n'est jamais insignifiant. Il correspond bel et bien à une vision de société.

A cet égard, il est triste d'entendre dans la vidéo : "Pour qui aller voter ?" de Hans Vogel de son blog : http://soyonsnet.blog.tdg.ch/ les propos suivants : « J'ai de la peine à choisir les candidats [...] Je sais qu'ils ont des couleurs [mais] finalement toutes ces étiquettes, ce ne sont que des étiquettes, ça ne vaut rien du tout [...] Le fait de faire partie d'un parti ne veut rien dire du tout ».

Cette attitude molle et désabusée est affligeante !

 

 


Non, les partis politiques ne se confondent pas, leurs valeurs non plus.

Les Libéraux et Radicaux sont ceux qui donnent une prévalence à l'individu (avec les libertés et les devoirs qui vont avec !), et qui promeuvent l'excellence et l'initiative personnelle. Ce sont eux, ne l'oublions pas, qui ont permis la prospérité de la Suisse, et qui, toujours aujourd'hui, font sa richesse. Ce sont également eux qui défendent les valeurs humanistes sur lesquelles est fondée notre démocratie.

A Genève, le PLR se bat pour améliorer concrètement la vie des citoyens en étant à l'écoute de leurs besoins et préoccupations. L'initiative qui vient d'être déposée en Ville de Genève, par le PLR, pour renforcer la police municipale en est une parfaite illustration. La demande de diminution d'impôts aussi !

Le PLR est la force vive de Genève, ville internationale, qui mérite d'être mieux gérée que ne l'a fait ce gouvernement sortant de gauche, qui bloque systématiquement tous les projets d'envergure (construction de logements, de parkings, de routes, accueil des organisations internationales, etc.).

Le libéralisme n'est pas seulement économique, mais c'est une posture intellectuelle, héritée des philosophes du XVIIIe, qui défend la liberté de mouvement et de pensée.

A cet égard, les deux candidats au Conseil administratif du PLR : Monsieur Pierre Maudet, Conseiller administratif sortant et Madame Florence Kraft-Babel, conseillère municipale libérale, candidate à sa propre réélection et au siège du Conseil Administratif, représentent bien la diversité et l'ouverture du PLR capable de soutenir un homme, capitaine à l'armée, qui a montré durant cette dernière législature son esprit entreprenant et courageux et une femme artiste, musicienne virtuose, directrice artistique, et qui par sa carrière montre sa force de caractère et son ouverture pour Genève.

Assurément, on n'appartient pas à la droite parce que l'on serait riche et à la gauche parce que l'on serait pauvre. Non cette idée est un cliché ! Un cliché d'autant plus inacceptable à Genève où une gauche caviar prolifère. Une gauche qui boursicote le soir dans sa propriété et au petit matin redevient militante avec un langage "propre" pour défendre "le vivre ensemble" et "la citoyenne et le citoyen" de Genève. Par ailleurs, une fois élue, cette gauche va s'empresser de faire des réformes aux coûts financiers exorbitants et humainement dévastatrices. Car, pour mettre sous tutelle les individus et gaspiller les deniers publics, la gauche est championne.

L'appartenance à un parti n'est donc pas, contrairement à ce qu'affirme M. Vogel, insignifiante. C'est un indicateur très sérieux du profil d'un candidat et des valeurs qu'il défend. Les résultats du questionnaire SMARTVOTE, rempli par presque l'ensemble des candidats aux élections municipales, à l'exception des candidats du MCG (comme c'est étrange !!!) sont aussi éloquents.

Le choix des électeurs est donc bien réel et déterminant pour l'avenir de Genève.

N'OUBLIEZ DONC PAS DE VOTER !

 

Michèle Roullet - candidate PLR - Liste n° 4 - au Conseil Municipal de la       Ville de Genève

 

 

12:23 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.