Code de suivi Google

24/10/2010

Surprise au DIP: le Conseil d'Etat nomme une directrice au primaire et un directeur au Cycle d'Orientation

Le Conseil d’Etat vient de nommer Madame Paola Marchesini au poste de directrice générale de l’enseignement primaire et Monsieur Pierre Kolly à celui de directeur général du Cycle d’Orientation. Ces deux nominations suscitent la surprise générale à tous les niveaux :

Premièrement : c’est en effet la première fois qu’une personne est nommée à la fonction de directeur ou directrice de l'enseignement primaire sans avoir eu un parcours d'enseignant ou de pédagogue à Genève ;


Deuxièmement : on constate qu’une simple « licence en sciences de l’éducation » accompagnée d’un cursus en “management” peut vous permettre d’accéder à la haute fonction de directeur du Cycle d’Orientation.

Troisièmement : une fois encore, Monsieur Charles Beer, en privilégiant des personnes au cursus social et de “management”, donne l’impression qu’il n’a pas beaucoup d’estime pour les enseignants ;

Quatrièmement : le citoyen genevois remarquera, une fois de plus, que ses dirigeants privilégient, pour de hautes fonctions (que ce soit au HUG, au musée de la Ville, au DIP) des personnes qui ne sont pas issues du monde genevois. A croire que Genève manque de gens compétents ! A moins que, connaissant le climat délétère qui sévit dans bien des Départements et plus particulièrement au sein du DIP, les candidats potentiels ne se hasardent pas à offrir leurs services ;

Cinquièmement : la nomination de ces deux personnes (que je ne connais pas et que je ne voudrais pas discréditer) est présentée par le DIP sur Internet (www.ge.ch/dip/nominations.asp) d’une manière bien confuse. Comment en effet comprendre qu’une de ces personnes au « haut potentiel de développement » soit décrite comme quelqu’un qui « a ainsi eu à conduire divers projets transversaux à impact RH et dans la gestion des risques pour le domaine des ressources humaines»?

Sixièmement : ces deux nominations vont à l’encontre des déclarations du chef du DIP, selon lesquelles, dans un proche avenir, ces deux postes du primaire et du secondaire seraient abolis pour ne constituer plus qu’un seul poste de directeur ou de directrice pour toute la scolarité obligatoire (Cf. le blog: http//etsionenparlait.blog.tdg.ch);

Enfin, ce n’est ni la première ni la dernière fois que le Conseiller d’Etat en question prend des décisions incompréhensibles pour poursuivre sa politique de “management” à l’école, qui a déjà fait tant de dégâts.

 

21:49 Publié dans politique scolaire | Tags : école, postes dip, politique scolaire, management des écoles | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Chère Madame,
Mon étonnement a été le même que le vôtre à ces nominations.
Les promesses de C.Beer et effets de grandes annonces lors de réunions ne sont souvent que du blabla, les décisions finalement prises étant contraires à ces annonces.
Bref....on ne peut plus croire AUCUNE annonce de ce Monsieur Mensonge.

Écrit par : lucide | 05/11/2010

Les commentaires sont fermés.